les discours du tourisme en ligne et hors ligne: questions d’analyse et réflexions théoriques

Ler em português

Les 18 et 19 mai 2015, a eu lieu le Colloque International ICODOC 2015. Il s’agit de la première édition du colloque international pour doctorants et jeunes chercheurs organisé par le laboratoire ICAR (CNRS, Université Lyon 2, ENS de Lyon). Ce colloque pluridisciplinaire avait comme deux axes disciplinaires majeurs les Sciences du Langage et les Sciences de l’Éducation et a eu pour titre : « Corpus complexes et enjeux méthodologiques :  de la collecte de données à leur analyse ».

Dans le programme du colloque, qui est disponible en ligne, j’ai été mise dans la session « terrain », (il y en avait deux autres, la session « regards croisés » et la session « analyses »). Je trouve très intéressant, en tout cas, dans ce moment de mon travail de thèse, entre des moments de lectures et des essais d’analyse,  le choix que l’on fait de placer ma communication dans une case (session), et pas dans une autre. Cet aspect en particulier est traité dans mon article issu de cette communication lorsque que je mentionne la façon dont l’analyse du discours conçoit le travail analytique:  des allers-retours, dans un continuum, entre les descriptions, en passant pas des moments d’analyse et aboutissant à des gestes d’interprétation, dans un processus dynamique et qui, surtout, fait la distinction mais ne sépare pas ces différents moments.

Je reviendrai certainement dans un autre billet sur les réflexions issues de l’expérience de ce colloque, je mentionne, pour l’instant,  que la grande diversité de travail que j’ai pu écouter pendant les deux jours de colloque a été certainement enrichissante et je ne peux ne pas mentionner l’ambiance de réflexion collective, de bienveillance et des critiques contributives qui n’ont fait qu’enrichir les discussions et les échanges tout au long du colloque. J’ai pu faire contact avec des jeunes chercheur.e.s qui ont affaire à quelque chose que illes appellent « discours » – quoique, on le sait bien, cela nomme des objets d’étude très différents -, et je pense que cela m’a fait beaucoup réflechir sur l’importance d’établir des ponts entre ceulleux qui soit utilisent des mots proches à ceux que nous utilisons, soit à ceux qui ne le font pas mais qui, néanmoins, s’intéressent à des questions très proches aux nôtres.

Ce billet-ci a pour but d’enregistrer ma participation en tant qu’activité dans le cadre de mon séjour doctoral, en France, qui a pour soutien la bourse CAPES PDSE  (3837/ 2014-09). Je mets donc ici le résumé tel qu’il est présenté dans les actes et le plan tel que je l’ai présenté et qui est également celui de l’article issu de la présentation.

Captura de Tela 2015-06-16 às 21.36.42

Proposition au colloque

Ce travail se place dans le cadre de ma recherche doctorale sur les discours du tourisme concernant le Brésil. L’analyse se concentre sur des guides touristiques (imprimés) aussi bien que sur les différentes modalités de production et de circulation de ces discours dans l’univers numérique. Ma recherche se situe dans le cadre théorique de l’analyse du discours, au carrefour des études menées au Brésil, dans l’affiliation théorique à Michel Pêcheux, et en France, suivant, en particulier, les recherches mises en place par Marie-Anne Paveau (2006, 2012, 2013, 2014).

Captura de Tela 2015-06-16 às 21.49.23

Le corpus est ainsi constitué à partir des discours produits sur le Brésil dans différentes matérialités, tant en version papier, qu’en version numérique, circulant en France et au Brésil, au cours des années 2013 et 2014. La constitution de ce corpus, hétérogène, pose un certain nombre de questions, lorsqu’il s’agit de décider ce qui en fera partie, cela m’emmène à définir les critères qui encadreront cette constitution. Je suis, dans ce sens, les différentes ouvertures théoriques mises en place dans divers travaux de Paveau (2012, 2013), à propos de ce que cette auteure suggère d’appeler les « cadres génériques », en vue de rendre compte et de l’hétérogénéité de certaines matérialités et de la distinction entre les caractéristiques du texte et du discours. Ma réflexion dans ce travail porte, ainsi, sur un questionnement concernant la façon dont on peut cadrer un corpus de nature hybride tel que celui sur lequel je travaille.

Captura de Tela 2015-06-16 às 21.49.41

En vue de mener l’analyse, je suis plutôt les conceptions qui considèrent que les conditions de production et l’interdiscours déterminent les faits discursifs et donc, c’est dans ce sens que, lors de la constitution du corpus, j’établis des critères pour les entrées en analyse, au-delà de tout binarisme, comme ceux de l’oralité/scripturalité, vie privée/vie publique (c’est le cas pour les blogs de voyages), etc. Il s’agit donc d’une proposition théorico-méthodologique basée sur le présupposé de ce qu’il y a eu une modification dans la constitution et la circulation des objets de savoirs dans l’environnement numérique et qui se base également sur les concepts développés dans les études de Paveau, à savoir « univers discursif numérique », « environnement numérique », « technodiscours », « genre technodiscursif ». Dans ce sens, je pose la question de savoir de quelle façon, par exemple, les pages Facebook du Ministère du Tourisme brésilien, les blogs de voyage, les publicités touristiques sur le Web peuvent être mis en relation avec les univers plus traditionnels, stables, et, peut être, plus normés de la composante papier de mon corpus de travail.

Ces différents aspects de ce corpus me rattachent à la réflexion proposée par le colloque : d’un côté la multisémioticité du corpus avec lequel je travaille : images, vidéos, sur différents supports; d’un autre côté, l’aspect numérique, que je conçois comme un deuxième point, en vue de ne pas faire comme si le corpus provenant d’un environnement numérique était tout simplement un corpus sur un support différent, par rapport à l’idée du support papier. Cela met en question la notion même de support en tant que catégorie déterminant un corpus, puisque dans le cas de mon travail, par exemple, je ne considère pas la distinction en ligne et hors ligne en tant qu’une simple modification de support. Au cours des analyses ayant déjà été effectuées, je me pose certaines questions concernant la façon dont j’ai construit mon corpus. Etant donné que les genres du discours ne concernent pas la question centrale de mon travail de recherche, j’envisage discuter le rôle de cet outil en tant qu’un critère de classification et de sélection, dans un premier moment, dans la construction du corpus, et, une fois le corpus constitué, je peux vérifier si la notion de genre du discours peut avoir un rôle lors de la mise en place de l’analyse. J’envisage, en outre, de mener une réflexion autour d’une analyse qui s’avère qualitative et manuelle, du fait de mon attachement théorique et de la nature du corpus qui se présente. Ce travail se place ainsi entre plusieurs des axes proposés par le colloque.

***

La version finale prolonge et ajoute les questionnements formulés dans cette proposition.

***

Bibliographie

Lagazzi-Rodrigues, S. (2011). « Stations dans la discursivité sociale : alternance et fenêtres », Astérion [En ligne], 8 | 2011, mis en ligne le 29 juillet 2011, consulté le 15 avril 2015. URL : http://asterion.revues.org/2073

Moirand, S. (1992) Des choix méthodologiques pour une linguistique de discours comparative. In: Langages, 26e année, n°105, 1992. pp. 28-41. doi : 10.3406/lgge.1992.1622. http://www. persee.fr/web/revues/home/prescript/article/lgge_0458- 726X_1992_num_26_105_1622

Moirand, S. (2004). «L’impossible clôture des corpus médiatiques. La mise au jour des observables entre catégorisation et contextualisation» publié dans Tranel (Travaux neuchâtelois de linguistique) 40, pp. 71-92.

Paveau, M-A., (2006). «Chronique «actualité». Le savoir sera collectif ou ne sera pas. Les nouvelles formes de la connaissance post-moderne», Le Français aujourd’hui, 2006/1 n° 152, p. 115-120. DOI : 10.3917/lfa.152.0115

Paveau M.-A., Rosier L. (2010). «Le discours des objets. Pratiques et techniques de circulation entre clandestinité et exhibition discursive», in López Muñoz J.M. et al. (eds), La circulation des discours : médias, mémoire et croyances, Çédille. Revista des estudios francese, Monografias 1, http://dialnet.unirioja.es/servlet/articulo?codigo=3399614

Paveau, M-A. (2013). Genre de discours et technologie discursive. Tweet, twittecriture et twitterature. [2012a]. in Ablali, D. (dir.). Pratiques, 157/158, « Théories et Pratiques des Genres », p. 7-30.

Paveau M.-A. 2012b (dir.) Texte, discours, interaction. Nouvelles épistémologies, Semen 34.

Pêcheux M., C. Haroche, P. Henry, (1971), «La sémantique et la coupure saussurienne», Langages 24, «Épistémologie de la linguistique», 93-106.?

Pêcheux, M. (1990). Discours: structure ou événement? In: MALDIDIER, D. L’Inquiétude du discours. Paris: Editions des Cendres, [1983].

Zoppi-Fontana, M. (2005). Arquivo jurídico e exterioridade. a construção do corpus discursivo e sua descrição/interpretação. In: Guimarães, e.; Brum de paula, m. r. (org.). Sentido e Memória. Santa Maria: UFSM/pontes.

Garric, N., Longhi, J. (2012/3). L’analyse de corpus face à l’hétérogénéité des données, dans Langages n° 187, 152 p.

Pour citer ce billet:

FRANCA, G., 16.06.2015, « Les discours du tourisme en ligne et hors ligne: questions d’analyse et réflexions théoriques », Ces mots qui voyagent [Blog científico – Carnet de recherche] ,  http://cmqv.hypotheses.org/253 , consulté le …


Gloria França

Professora de francês, do departamento de Letras da Universidade Federal do Maranhão. Doctorante en cotutelle en Sciences du Langage, à l'Université Paris 13 et à l'Université de Campinas (Brésil).Doutoranda em co-tutela em Linguística na Université Paris 13 e na universidade de Campinas (UNICAMP). Ma thèse porte sur les discours sur le Brésil et sur les brésilien.ne.s, circulant dans le domaine du tourisme, en France et au Brésil. Minha tese trata dos discursos sobre o Brasil e sobre o.a.s brasileiro.a.s que circulam no campo do turismo, na França e no Brasil.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *