Le jour où j’ai fait le plan de rédaction de ma thèse

ler em português

C’est quelque chose de très simple, m’a dit-il, lui, qui est propriétaire d’une maison d´édition française. Dans ce moment où je l’écoutais, je me suis dit qu’il fallait faire vraiment attention à ce qu’il me disait, car il avait l’habitude des lectures, écritures, relectures. Et cela s’est passé juste après qu’il nous avait parlé sur le tirage du deuxième livre de l’auteur qu’il est en train d’éditer et de publier. Concernant cet auteur, il a été traduit dans toutes les langues – européennes – et a eu le droit d’avoir plusieurs prix, dont le Goncourt des lycéens: Je suis très excité, je viens de finir la révision du dernier livre, on l’a envoyé aujourd’hui, il m’a expliqué ensuite avec sa façon toujours claire de parler c’est à dire qu’on ne change plus, la semaine prochaine on commence à l’imprimer! J’ai reconnu en lui une angoisse pareille à celle que sentais lorsque je lui racontais de ma difficulté/peur de faire mon plan d’écriture et d’entamer l’écriture de ma thèse. Et c’est à ce moment, juste après mon explication des difficultés dans l’écriture, quand il a pris la parole, que j’ai décidé de prendre mon cahier-de-notes-sur-la-thèse et mon stylo, et je l’ai écouté Mais Glória, c’est très simple, tu fais trois parties, historique – politique – culturel, et ces trois parties tu vas diviser chacune encore en trois parties, tu m’envois par mél ton plan demain à 17h. C’est quelque chose de très simple, il a répété. Le plus simple il l’est, le plus proche tu arriveras du 19/20. M’a dit-il avec son optimisme, qui ne connait pas les angoisses constitutives des gens des sciences humaines, et en particulier celle des gens qui font une thèse. J’ai pris note. J’ai pris note à ma façon, en prenant ce qu’il me disait, de son lieu d’éditeur, et je l’ai adapté à ma thèse et à mes lectures. Je suis rentrée, dehors le ciel reste encore clair même après 22h, et ça doit être à cause de la chaleur qu’il fait – il avait fait près de 30 degrés pendant l’après-midi- que j’ai envie de boire une Leffe, j’écoute Buena Vista Social Club, je viens de relire les notes prises pendant la conversation, je rédige ceci avec les idées effervescentes et je vais écrire maintenant, à 23h27 mon plan d´écriture de thèse. Merci Bernard.

Paris, été 2015.

***

J’ai écrit ce mini-texte pour enregistrer, ritualiser (comme m’avais dit ma directrice de thèse), célébrer le jour où ma thèse a commencé a prendre forme. Le premier pas a été le plan d’écriture dont la première version a vu le jour juste après l’écriture du texte que je viens de présenter. Pour l’instant, ce plan a 2 parties divisées en 3 chapitres chacune (et je suis bien contente de leurs titres, que j’ai du effacer pour pouvoir publier ici)

Captura de Tela 2015-09-17 às 20.30.43


Gloria França

Professora de francês, do departamento de Letras da Universidade Federal do Maranhão. Doctorante en cotutelle en Sciences du Langage, à l'Université Paris 13 et à l'Université de Campinas (Brésil).Doutoranda em co-tutela em Linguística na Université Paris 13 e na universidade de Campinas (UNICAMP). Ma thèse porte sur les discours sur le Brésil et sur les brésilien.ne.s, circulant dans le domaine du tourisme, en France et au Brésil. Minha tese trata dos discursos sobre o Brasil e sobre o.a.s brasileiro.a.s que circulam no campo do turismo, na França e no Brasil.

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *